Une toile c'est une réfléxion, un positionnement, un geste, une écriture.

C'est une émotion que le peintre tente de transmettre.

Au travers mes peintures je cherche à célébrer la vie

en utilisant les symboles classiquement utilisés en histoire de l'art : la symbolique des couleurs

 celle des matières avec la terre ou la cire.

Le processus de travail au travers la vitalité du geste participe également de cette célébration.

2018 - Un retour à la couleur ...

2017 - Juste le geste

Pour l'exposition personnelle au théâtre de la Nacelle d'Aubergenville j'ai voulu rejoindre le trait de mes dessins et la matière de ma peinture

une fois l'ensemble des toiles terminé on pouvait observer la notion de temps s'inscrire clairement.

Face au modèle, l'instant présent, une silhouette se dessine

 

Danse orangée

Dans l’ombre du danseur 

Tel un chassé croisé nous jouons à courir après notre ombre en regard du temps qui passe,

l'ombre se précise et  le dessin est alors totalement abstrait.

 

Mémoire

 En l'absence du modèle il reste l'ombre

Enfin, le vivant n’est plus, il ne reste que le geste et la matière dans lequel il est empreint, l'énergie du trait disparaît.

Mémoire

2015 - Terre

 

Terre mère, matière matricielle, 

Terre qui donne la vie, nous porte et nous ensevelit

Celle qui m'apaise lorsque je cours en forêt, 

Celle sur laquelle je dessine et peinds

Celle à qui nous devons tout.

2014 - Jaune lumière vitale

 

Une parenthèse, un besoin de lumière.

Le jaune, couleur sacrée pendant des siècles, utilisée par les peuples anciens célébrait le soleil et la richesse.

 

J'évoque également le pollen que les abeilles butinent, transportent et transforment. 

Celui qui assure la vie sur terre, dont la qualité est altérée mettant certaines espèces en danger. 

 

2013/2015 -  FEMININ  "Joséphine et la botanique"

 

Dans le cadre de l'exposition en hommage à "Joséphine et la botanique" au musée national du Château de la Malmaison,

série de toiles accompagnées de photos et d'une installation sur le thème de la femme et du temps qui passe.

Le rapport entre la fragilité du pétale, celle de l'écorce de l'arbre (installation présentée en parallèle) permettait d'évoquer la force et la fragilité de cette femme d'exception qu'était Joséphine de Beauharnais .

Bouton de rose

2011-2103 Energie du rouge

                                        

Rouge pour crier, rire, vivre...

Blanc pour respirer, rêver, imginer,

Le geste inhérent à cette énergie. 

Bâton de cire, pigments, poudre de marbre sur toile coton brut 197X130cm